English
post-it-member post-it-club-finder post-it-coaching
 Dernière nouvelle  Recent News Headlines

6 Mar 2017 - Pratique et enseignement

Récemment, j’ai lu un livre intitulé Practice Perfect, de Doug Lemov, Erica Woolway et Katie Yezzi. Ce livre propose 42 règles pour l’amélioration. Dans le présent article, nous discuterons de trois de ces règles et ajouterons quelques suggestions ou commentaires qui concernent particulièrement l’entrainement en athlétisme.

Règle 2 : Pratiquez le 20

Plusieurs connaissent la règle du 80/20, où 80 % des résultats viennent de 20 % des sources. En tant qu’entraineur, il y a des centaines, voire des milliers, d’exercices, de routines, d’activités et de modalités d’entrainement que je peux utiliser… mais je ne les utilise pas tous. J’ai plutôt une série d’exercices, de routines et de modalités d’entrainement que j’utilise pour susciter des réponses. Ce n’est pas parce que je m’ennuie ou que je suis paresseux, mais parce que je sais qu’ils fonctionnent. Et même lorsque j’introduis un peu de nouveauté dans les exercices, routines et modalités, je garde toujours la même intention de base. Je propose d’examiner le sprint, où l’objectif est bien sûr que l’athlète soit le plus rapide possible. En considérant la règle du 80/20, nous voulons conserver dans le 20 % des sources ce qui fonctionne vraiment pour améliorer la vitesse des athlètes. Dans ce cas, on vise une vélocité maximale et une accélération améliorée. Je ne dis pas qu’il ne faut que se concentrer sur cela, mais si le but est d’être plus rapide, vous devez vous concentrer sur ce qui fonctionne et donne des résultats. Ici, je dirais que 80 % de l’amélioration en sprint viendra de la pratique du sprint. Selon les auteurs, « il faut établir la carte des objectifs dès le départ et concevoir des activités de très hautes qualités pour chacune de vos 20 %, qui deviendront de plus en plus complexes. D’un autre côté, une fois que cela est fait, vous ne perdrez plus de temps à préparer une foule d’activités que vous utiliserez brièvement avant de mettre de côté. Vous passerez plutôt du temps à élaborer de meilleures activités que vous utilisez encore et encore. Au bout du compte, cela peut réduire votre travail ».

 

Voici deux recommandations importantes pour ce 20 % :

1)   Déterminez 20 % de choses que vous pouvez pratiquer qui fournissent un rendement de 80 %.

2)   Pratiquez les choses à priorité élevée plus que tout le reste combiné.

 

Règle 5 : Remplacez votre intention (par un objectif)

Cette règle est de nature un peu plus sémantique, mais je crois qu’elle est extrêmement importante. Les séances de pratique que j’organise (et que vous organisez) ont probablement toutes une intention, c’est-à-dire la raison pour laquelle vous faites ce que vous faites (ce qui est excellent), mais un objectif fournit plus de clarté et de concentration. Disons que je travaille avec un athlète en saut de haies qui a des problèmes à adopter le modèle des 3 enjambées entre les haies. Mon hypothèse dans cette situation est que cet athlète traine une jambe et sa position en sortant de la haie ne facilite pas la vélocité entre les haies, ce qui doit donc être travaillé. Je détermine donc un objectif pour la prochaine séance de pratique, où nous voulons atteindre une position idéale au moment de toucher à terre, la jambe d’appui est en position A, haut et devant le corps, 90 % des fois, ce qui sera évalué en regardant la vidéo. Nous savons donc précisément ce que nous essayons d’atteindre plutôt que de simplement décider de ce que nous allons faire. Les auteurs disent que « plusieurs séances de pratique commencent avec une question en tête : qu’est-ce que je vais faire demain (ou cet après-midi)? Quand vous vous posez cette question, vous commencez avec une activité, pas un objectif – avec une action, pas la raison qui la sous-tend. Au bout du compte, vous ne pouvez décider si une activité quelconque est celle qu’il faut faire avant de savoir pourquoi vous faites cette activité. Au lieu, commencez en vous demandant ce que vous allez accomplir, puis demandez-vous quelle est la route pour atteindre cet objectif. Quand on détermine d’abord l’objectif, avant l’activité, cela nous guide pour choisir ou adapter les activités qu’on fera. Quand cela vient ensuite, après avoir déterminé ce que vous ferez, cela devient une justification ».

 

Voici deux recommandations importantes pour remplacer votre intention (par un objectif) :

1)   Remplacez votre vague idée par une intention, accompagnée d’un objectif atteignable et mesurable, que vous déterminez avant la séance de pratique et qui vous guidera judicieusement.

2)   Enseignez des habiletés dans une séquence d’objectifs de complexité croissante.

 

Règle 13 : Faites un plan

Les entraineurs planifient tout le temps. J’ai fait ou utilisé des plans quadriennaux, annuels, saisonniers, de phases et de périodes, mensuels, hebdomadaires, quotidiens et par séance. Chaque plan fournit juste assez d’information pour me permettre de voir comment les plans s’emboitent et s’appuient les uns les autres. Toutefois, comment puis-je m’assurer que mes plans s’alignent? Comment est-ce que j'obtiens l’information qui me permet d’élaborer ces plans? Les auteurs indiquent trois concepts importants pour la planification :

1)   « Planifiez avec, en tête, des objectifs orientés sur les données »

Dans des articles précédents du Lien des entraineurs, nous avons parlé des données et de la manière de les utiliser pour élaborer un plan et guider les décisions des entraineurs. Un athlète veut remporter une médaille aux Jeux du Canada. Selon les données, que faut-il faire pour y arriver? Comment cette information guide-t-elle les objectifs que cet athlète doit atteindre dans un environnement de compétition? Laissez les données guider le développement des capacités, de l’ensemble des habiletés, et des compétences.

2)   « Planifiez tout, jusqu’à la dernière minute »

Très simplement, les auteurs disent que les bons plans de pratique ne laissent rien au hasard. On ne se demande pas ce qui va arriver ensuite, quand cette séance de pratique aura lieu ni ce qu’il faut ici et là. Bien sûr, cela nécessite plus de temps pour planifier la séance de pratique, mais, avec un plan détaillé où tout est déterminé, je parie que la séance de pratique se déroulera efficacement et sans anicroche ou, du moins, vous serez mieux préparés si un changement inattendu survient.

3)   « Faites une répétition générale et révisez votre plan »

À ce stade, vous avez un plan élaboré à partir de données précises et des objectifs clés résultant d’une décision réfléchie. Vous l’avez planifié et conçu avec tous les détails en place. Maintenant, pouvez-vous faire une répétition générale et réviser votre plan? Pouvez-vous pratiquer votre séance de pratique ou pouvez-vous la filmer en vue d’améliorer son déroulement? Les auteurs disent que « le temps que vous prenez à pratiquer des activités d’entrainement à l’avance entraine toujours une meilleure séance de pratique, car elle conduit à l’amélioration des plans. Au bout du compte, nous avons des activités mises aux poubelles, des activités énormément révisées et des directives simplifiées pour plus de clarté. Ça vaut bien le temps ».

 

Ce ne sont que 3 des 42 règles examinées dans le livre. Je suis persuadé que je vais relire ce livre et le consulter de nouveau. J’encourage les entraineurs qui cherchent de l’information sur la manière de réfléchir, d’analyser et d’améliorer leurs séances de pratique à lire ce livre!

 

Cet article est le cinquième d’un segment mensuel appelé Liens des entraineurs. Si vous souhaitez proposer des sujets pour ce segment mensuel ou si vous souhaitez écrire un article, veuillez communiquer avec Jason Reindl, directeur de la formation des entraineurs, à jasonreindl@me.com.

2017-05-25 - Régionaux NBIAA
2017-05-23 - Genevieve Lalonde courra à la classique Prefontaine
2017-05-22 - Essais JDLF et compétition ouverte
2017-05-21 - Directives pour l’inscription en ligne des Jeux d’été du Canada 2017
2017-05-21 - Competition SJTC

 News by Month
May 2017 April 2017 March 2017
February 2017 January 2017 December 2016
November 2016 October 2016 September 2016
August 2016 July 2016 June 2016
May 2016 April 2016 March 2016
February 2016 January 2016 December 2015
November 2015 October 2015 September 2015
August 2015 July 2015 June 2015
May 2015 April 2015 March 2015
February 2015 January 2015 December 2014
November 2014 October 2014 September 2014
August 2014 July 2014 June 2014
May 2014 April 2014 March 2014
February 2014 January 2014 December 2013
November 2013 October 2013 September 2013
August 2013 July 2013 June 2013
May 2013 April 2013 March 2013
February 2013 January 2013 December 2012
November 2012 October 2012 September 2012
August 2012 July 2012 June 2012
May 2012 April 2012 March 2012
February 2012 January 2012 December 2011
November 2011 October 2011 September 2011
August 2011 July 2011 June 2011
May 2011 April 2011 March 2011
February 2011 January 2011 December 2010
November 2010 October 2010 September 2010
August 2010 July 2010 June 2010
May 2010 April 2010 March 2010
February 2010 January 2010 December 2009
November 2009 October 2009 September 2009
August 2009 July 2009 June 2009
May 2009 April 2009 March 2009
February 2009 January 2009 December 2008
October 2008 August 2008 July 2008
June 2008 May 2008 April 2008
March 2008 February 2008 January 2008
December 2007 November 2007 October 2007
August 2007 July 2007 June 2007
May 2007 April 2007 March 2007
February 2007 January 2007 December 2006
November 2006 October 2006 August 2006
July 2006 June 2006 May 2006
April 2006 March 2006 February 2006
January 2006 December 2005 November 2005
October 2005 September 2005 August 2005
July 2005 June 2005 May 2005
March 2005 February 2005 January 2005